test Ozuku Asagi lv5+ – seconde partie

Bilan:
Très concluant : comme je le précise dans la vidéo je n’ ai pas utilisé de pâte après la pierre et c’ est la première fois que j’ obtient un tel confort après cela même après ma Charnley-forest qui a pourtant un grain entre 15k et 20k .
Pour ce qui est de la coupe, elle est impeccable ! 

Test Ozuku Asagi Lv5+ – première partie

Comme je l' avais indiqué ici : http://rasage-a-l-ancienne.over-blog.com/2015/02/pierre-ozuku-asagi-lv5.html , cette pierre naturelle japonaise va faire l' objet d' un test complet .

Première partie l' affûtage proprement dit !

Le rasoir à la base avait un fil dans un état relativement moyen, vidéo :

Après passage au coticule, vidéo grossie 2x plus que la précédente vidéo (+lentille propre Embarassed )

 

 

 

Test Ozuku Asagi Lv5+ - première partie

C’ est déjà bien plus propre, plus de micro-dents , plus de trace d’ oxydation …

 

On attaque ensuite cette Ozuku à proprement dite, les étapes :

 

– Finition nagura « botan » :

Test Ozuku Asagi Lv5+ - première partie

– Finition nagura « mejiro » :

Test Ozuku Asagi Lv5+ - première partie

– Finition nagura « tenjou »

Test Ozuku Asagi Lv5+ - première partie

– Finition « tomo nagura extra »:

Test Ozuku Asagi Lv5+ - première partie

– Finition « eau claire », après technique Iwasaki de cassage du fil .

photo un peu plus nette que les autres :

Test Ozuku Asagi Lv5+ - première partie

Les remarques:

– le « microscope » utilisé est un gadget plus qu’ un véritable outil, faire la netteté est assez difficile, il n’est donc pas évident de voir des différences entre chaque étape.
Cependant, dès l’ utilisation de la première nagura, j’ ai pu constaté un fil bien plus uniforme : les rayures sont partout bien plus nombreuses et semblent également plus fines (moins profonde ?).

– je n’ ai pas passé énormément de temps avec chaque boues produites, au environ des 5 minutes. L’ étape de finition avec la technique de cassage du fil est bien évidement plus longue : 1/4 d’heure à peu près .

– l’ aller/retour sur 2mm pour casser et uniformiser le fil tel que je l’ ai fait n’est je pense pas énormément destructif : à confirmer mais je pense que ma lame devait passer encore le test du cheveux après .

Prochaine étape le rasage ! cheers

Pierre Ozuku Asagi Lv5+

Reçue aujourd’hui !

Pierre Ozuku Asagi Lv5+

C ‘ est donc une pierre naturelle japonaise Ozuku (ça c’ est le nom de la pierre, comme Nakayama par exemple)  Asagi (ça c’ est la couleur) lv5 (ça c’ est la dureté sur une échelle de 1 à 5 , 5 étant les plus dures, ce qui correspond sur ce type de pierre également aux plus fines ), dimensions : 205mmx78mmx15mm

Avec je dispose de trois naguras pour faire les boues les plus grossières en début d’ utilisation :

Pierre Ozuku Asagi Lv5+

Ici de gauche à droite : Botan, Tenjou et Mejiro

Le Kanji qui les identifie est celui en bas à gauche, le rouge signifie que ce sont des Asano nagura .

Pour finir j’ ai reçu une énorme Shocked Tomo Nagura Extra :

Pierre Ozuku Asagi Lv5+

à la louche 10cmx10cm !

Le vendeur de chez JNS disait que l’ on pouvait s’ en servir de petite pierre de voyage, il n’ avait pas menti !

Cette pierre sert à faire une boue finale juste avant de faire quelques passe sur la pierre à l’ eau claire .

 

Cet ensemble dans l’ état permet de couvrir une large plage d’ utilisation , il va environ d’ une finesse de 8k à 20/30k .C’ est donc une pierre de finition, elle n’ est pas faite pour reprendre un fil et compte-tenu de son prix assez élevé elle s’ adresse plutôt aux affûteurs qui ont déjà une certaine expérience en la matière .

Je vais donc faire un test complet sur un rasoir japonais à lame asymétrique afin également de tester tous les préceptes de la famille Iwasaki VOIR-ICI et ICIil commencera dès la sortie de coticule et ira jusqu’au rasage .

Le rasoir en question est donc celui-ci:

Pierre Ozuku Asagi Lv5+
Pierre Ozuku Asagi Lv5+

A chaque étape, compte rendu avec photo (et peut-être une vidéo si j’ y arrive ) au microscope du fil.